Archive for the ‘Poésie’ Category

Hommage 2016 II

31 mai 2016

Je sais que tu m’entends

Où que tu sois

Je sais que tu es dans un endroit magnifique

Et que tu nous attends patiemment

Je sais que tu nous vois

J’en suis convaincue

Tu es à côté de moi

Je le sens tous les jours

Bon anniversaire à toi

Tu seras à jamais dans mon cœur

Et je te rejoindrai

Quand le temps voudra

Je me blottirai dans tes bras

Pour l’éternité.

Papa.

 

 

Noury Bouraoui né le 31 Mai 1922.

Décédé le 3 Janvier 1984.

20160531_075203

Joyeux anniversaire Papa

1 juin 2014

 

Je t’embrasse comme si tu étais là.
Je te dis : « Joyeux anniversaire Papa. »
Pour une journée tu es revenu près de moi.
Tu dis : « C’est l’heure de la sieste, je vais m’étendre un moment »
« Je t’aime Papa ».
-Moi aussi ma chérie.
-Pourquoi mets tu tes doigts sur les yeux?
-C’est pour mieux me reposer.
-Je te réveille dans une heure?
-Comme d’habitude mon cœur.
Une heure plus tard je reviens sur la pointe des pieds.
Je caresse ton bras.
Tu te réveilles doucement.
Tu me prends par la main et on va faire un tour dans le jardin.
Tu inspectes les arbres comme autrefois.
Ceux qui te connaissent te font la fête.
Comme s’ils avaient compris.
Ceux qui ne se doutent de rien, font les indifférents.
Tu dis : « C’est l’heure de partir, Mimi . »
Je saute dans tes bras.
-Tu reviendras, dis? Pour ton anniversaire?
-Ou le tien, c’est promis. Ou un jour anodin.

 

 

NB : Comme dans A.I, s’il m’était donné de rencontrer une fée qui exaucerait un seul de mes vœux, je demanderai à revivre une seule journée avec mon père.

Butterflies

9 avril 2014

Ideas come to me like butterflies in the wind
one second they are here, the next, they disappear.

Qu’ai-je fait de ma vie?

3 avril 2013

Je me réveille ce matin et c’est la débandade

Je me demande : « Qu’ai-je fait de ma vie? »

« Une chanson, deux sorties, et trois rigolades? »

Je me réveille demain et bientôt c’est fini.

Soldat

11 mars 2013

Quelque soit le camp pour lequel tu combats

C’est triste de mourir avant tes vingt ans

Arabe, Indien, Français ou Allemand

Ta mère, chez toi t’attend et son cœur bat

Il bat pour que, bientôt tu reviennes

Et la joie, le soleil, le rire avec toi à la maison

Les mères prient et se battent à l’unisson

Pour que la guerre s’arrête et la paix revienne

La paix ? Quelle paix après ces terribles combats,

Quand avec  ton frère, ton cousin, vous vous êtes entre-tués,

le descendant de tes ancêtres,  as-tu peut être, tué ?

Jamais ton corps, ton esprit ou ton âme ne seront en paix, ici bas.

Je pleure

27 février 2013

Je pleure de ne voir que tes chantiers jamais finis

 

Je pleure de ne voir que tes cafés prospérer

Je pleure de voir autant de détritus s’accumuler

Je pleure tant d’incompétents aux sommets

 

Je pleure tant d’ignorance, tant d’ennui

Je pleure de voir tant de gens désunis

Je pleure de te voir Ô mon pays anéanti

 

Je te pleure, ma Tunisie, bien aimée.

Tranche de vie

5 février 2013

Il était apparu sur le quai d’en face

Beau comme un Dieu

Et quand il me vit

J’étais une déesse pour lui

On s’est regardés intensément

Puis son métro arriva

Il était caché, je ne le voyais plus

Et mon coeur craignait qu’à peine aperçu

Il ne l’ait déjà perdu

Mais quand la rame s’ébranla

Il était toujours là

Et fixait le même endroit

C’est à dire : Moi

Hommage à mon père*

29 janvier 2013

29 ans déjà
29 ans qu’il nous a quittés
29 ans sans lui
29 ans que je vis la moitié d’une vie
car l’autre est partie avec lui
Je n’écris pas ces lignes pour lui
Mais pour qu’il ne sombre pas dans l’oubli
Ceux qui croient que la vie est éternelle
Sachez donc qu’elle est trop vite finie
J’assimile à quelques jours le temps que j’ai passé avec lui
Quelques jours équivalant à l’infini
une tendresse, un amour, une complicité inouïs
Mais Dieu était bien content de nous l’avoir repris
Mon papa chéri
Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai
le restant de ma vie

(*)Chaque année, le 3 Janvier exactement j’écris un hommage à mon père, décédé ce jour là de l’année 1984.  Voici l’hommage de 2013.

Image