Posts Tagged ‘Hommage’

Repose en paix Chokri Belaid

6 février 2013

Je voulais écrire aujourd’hui et peut être parler d’un ou deux projets que j’ai en tête. Mais les évènements en Tunisie en ont décidé autrement.

Ce matin vers 8 heures, un leader de l’opposition, secrétaire Général du Mouvement des Patriotes Démocrates (MPD, Al Watad), a été exécuté en sortant de chez lui pour se rendre à son travail. Il a juste eu le temps de monter dans sa voiture à côté de son chauffeur quand un jeune s’est approché de lui et a tiré à bout portant 4 fois, avant de s’enfuir sur une moto où l’attendait un complice.

D’habitude je ne fais pas dans la politique, mais on ne peut pas rester indifférent avec ce qui nous arrive depuis la « révolution ». Nous avons apparemment gagné en liberté d’expression, mais nous avons aussi gagné en violence.

Actuellement des manifestations fusent dans tout le pays. Les flics ripostent violemment. Je crains que ça n’aille crescendo. J’en ai rêvé ça fait deux ans, ça se met petit à petit en place.

Je pense que le parti au pouvoir veut rester au pouvoir éternellement,  mettre en place un régime théocratique digne d’Iran, car c’est le seul régime avec lequel il peut gouverner. Mais d’abord il faut éliminer les obstacles. Les opposants comme Chokri Belaid, ou Hamma Hammemi, ou Maya Jribi. Ceux qui n’ont pas froid aux yeux. Ceux qui osent critiquer et appeler les choses par leurs noms.

Ensuite il faudra éliminer une partie de l’élite, les journalistes…

Mais le Tunisien se laissera-t-il faire?

Je crains que le Tunisien ne s’adapte finalement à cette violence, à ces dépassements, et qu’il ne laisse faire, et qu’il SE laisse faire.

Pour terminer, je dirais, repose en paix Chokri Belaid, Dieu fasse que tu reposes en paix maintenant. Dieu fasse que tes idées aient germé dans les esprits des Tunisiens. Dieu fasse qu’ils héritent de ton courage et de ton charisme.

Hommage à mon père*

29 janvier 2013

29 ans déjà
29 ans qu’il nous a quittés
29 ans sans lui
29 ans que je vis la moitié d’une vie
car l’autre est partie avec lui
Je n’écris pas ces lignes pour lui
Mais pour qu’il ne sombre pas dans l’oubli
Ceux qui croient que la vie est éternelle
Sachez donc qu’elle est trop vite finie
J’assimile à quelques jours le temps que j’ai passé avec lui
Quelques jours équivalant à l’infini
une tendresse, un amour, une complicité inouïs
Mais Dieu était bien content de nous l’avoir repris
Mon papa chéri
Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai
le restant de ma vie

(*)Chaque année, le 3 Janvier exactement j’écris un hommage à mon père, décédé ce jour là de l’année 1984.  Voici l’hommage de 2013.

Image